Le Wikipédia des codes sources nommé Software Heritage


Né d’un désir commun de créer une bibliothèque mondiale de logiciels libres, le projet Software Heritage se veut être aujourd’hui le Wikipédia des codes sources. Jean-François, Gérard Berry et Serge Abiteboul, les conseillers scientifiques de l’Inria, sont à l’initiative du projet Software Heritagequi, représentera une gigantesque base de données à long terme. L’intérêt pour le projet d’archivage de Software Heritage est en train de prendre une dimension planétaire.

Un appel mondial pour alimenter Software Heritage

software-heritage.jpg

En imaginant ce que serait une plateforme de recherche de codes sources de logiciels, les initiateurs du projet du projet Software Heritage ont pensé à une base de données universelle qui peut collecter, organiser et gérer des informations. Différents acteurs ont déjà participé aux premiers archivages en partageant à Software Heritage leurs bases de données de codes sources. Debian et Github figurent parmi les premiers contributeurs de cette future « bibliothèque d’Alexandrie des logiciels ». Inria appelle davantage tous les développeurs du monde entier à rassembler leurs efforts autour de ce projet qui aura un impact majeur dans le classement des logiciels sous licence libre.  

Une action soutenue par les géants de l’informatique

les-geants-de-linformatique.jpg

Ce projet ambitieux dirigé par Inria est encouragé par d’autres acteurs, répondant affirmativement au partage leurs bases de données. Depuis toujours, la traçabilité des codes a été un problème  dans la vulgarisation des partages, ce qui n’était pas en faveur des développeurs de logiciels libres. Software Heritage se présente donc comme une aubaine pour rassembler et hiérarchiser les codes sources affirment les géants de l’informatique, qui ont déjà soutenu le mouvement depuis l’étude d’avant-projet. Avec l’appui considérable de Microsoft, de DANS ou encore de Linux, Inria est en train de développer le système Cloud Azure qui permettra d’archiver plus de 2.5 milliards de fichiers  de codes sources.